Titus est le plus beau

Publicités

Au coeur des ballets russes de Serge de Diaghilev

Noyau de l'avant-garde du début XXème, la troupe des ballets russes de Serge de Diaghilev surprend encore par la variété des artistes qu'elle a pu réunir. Peintres, compositeurs, poètes, danseurs et couturiers s'y retrouvèrent pour créer des œuvres originales qui séduisirent, étonnèrent ou scandalisèrent les contemporains, participant ainsi au renouvellement culturel qui marqua cette période …

Littérature tchadienne : chronique d’une quête d’éclosion

Alors que la littérature d’autres pays d’Afrique portait déjà avant les indépendances leurs premiers chefs-d’œuvre sur les fonds baptismaux, la littérature tchadienne, dernière née de cette valse, le faisait à peine en 1962. Les sujets ne manquaient certes pas, mais existait un retard dans la pénétration coloniale et l’appropriation tardive de l’école. Toutes choses qui …

David Oliveira : dessins de fer, dessins en l’air

Les sculptures de David Oliveira sont des objets quasi-vivants. Lorsque l'on s'en approche, elles peuvent d'abord apparaître informes, amalgames chaotiques de traits de fer, mais progressivement, à mesure que l'on se déplace, pour les scruter sous chacun de leurs angles, tel un jeu de regard entre deux observateurs qui se toisent inquiets avant de se …

Le « bizarre » : marginalisé ?

    Bizarre, bizarre...Ce mot apparaît au XVIe siècle et provient d’abord de l’italien bizzarro, signifiant « coléreux», «extravagant», puis se décline en espagnol «bizarro». Admis avant 1544 sous la forme substantive bigearre, « extravagance, singularité », ce n’est qu’à partir de 1572 que bizarre naît sous sa forme actuelle. «Bizarre» a aujourd’hui plusieurs synonymes: …